Suite à l’allègement progressif des restrictions sanitaires, l’hôtellerie du Centre-Val de Loire enregistre des bons chiffres depuis le début de l’année sans toutefois atteindre les niveaux de 2019. Les 2,6 millions de nuitées au premier semestre 2022 se rapprochent des chiffres habituellement enregistrés avant la crise sanitaire : ils indiquent un rebond clair de la fréquentation malgré une légère baisse des nuitées de 5% par rapport à 2019. 

Au 1er semestre, les clientèles étrangères représentent 15% du poids total des nuitées enregistrées (elles représentaient 20% des nuitées totales en 2019). Si la clientèle internationale progresse nettement sur cette période par rapport à 2020 et 2021, elle reste cependant encore en repli par rapport à la situation d’avant crise (-28% des nuitées étrangères par rapport à 2019). 

Le Val de Loire concentre 75% des nuitées étrangères, avec en tête l’Indre-et-Loire accueillant 39% de la clientèle non-résidente. En termes d’évolution, le département le plus impacté est l’Eure-et-Loir (-33%), suivi de l’Indre-et-Loire (-32%), du Cher (–28%) et du Loiret (25%). Les deux départements avec la baisse la moins forte sont l’Indre (-22%) et le Loir-et-Cher (-21%). 

Poids des nuitées étrangères au 1er semestre 2022 par département

Par rapport à 2019, le rang des nationalités étrangères reste identique dans la région. On retrouve dans l’ordre : Royaume-Uni (13,9% des nuitées étrangères), États-Unis (13,8%), Allemagne (12,6%), Belgique (11,6%), Pays-Bas (10,7%). La clientèle d’Asie et d’Océanie est toujours absente en 2022 et ne représente que 3,8% du poids des nuitées étrangères (contre 8,3% en 2019).  

Le recul des nationalités étrangères concerne tous les départements de la région. Cependant, Belges, Néerlandais et Allemands sont revenus, mais ce sont surtout les Britanniques et les Nord-Américains qui participent à ce regain touristique par rapport aux deux dernières années. Les Néerlandais ont même augmenté leur fréquentation de 2%. 

Nuitées étrangères au 1er semestre par nationalité

Nuitées étrangères totales au 1er semestre par département

Répartition des nuitées hôtels au 1er semestre 2022 par département

De manière générale, l’Indre-et-Loire est le département qui accueille le plus grand nombre de nuitées étrangères toutes nationalités. Deux exceptions, les Néerlandais concentrés principalement dans le Loiret et les Belges qui se répartissent majoritairement dans l’Indre-et-Loire et le Loiret. 

La clientèle Américaine est essentiellement présente dans l’Indre-et-Loire, puis dans le Loir-et-Cher. 

Répartition des nuitées hôtels au 1er semestre 2022 par agglomération

Le rang des nationalités étrangères est sensiblement différent dans les agglomérations. Le top 3 est constitué, dans l’ordre, des Américains, des Britanniques puis des Allemands. On peut noter une forte présence des Britanniques et des Allemands sur les métropoles de Chartes et Orléans. 

Globalement, les nationalités sont en baisse également dans les agglomérations, par rapport à 2019 sur ce 1er semestre. 

Quelques exceptions, notamment les Néerlandais, en progression par rapport à 2019 pour la majorité des agglomérations. Les Belges sont également en hausse pour la Métropole Tours Val de Loire et sur Orléans Métropole. Enfin, petite particularité, les Espagnols sont en hausse sur Chartres Métropole. 

Nuitées étrangères totales au 1er semestre par agglomération

Retrouvez le fichier complet sur notre site pro ici.

Source : Enquête INSEE/DGE/Partenaires régionaux auprès des hôtels classés de 1 à 5 étoiles et non classés à vocation touristique de plus de 5 chambres. 

« La restauration, élément d’attractivité de notre territoire »