Ces 1ères Assises en Val de Loire font suite aux Assises Nationales qui s’étaient tenues il y a un an à Paris. Sous l’égide du Conseil Supérieur de l’Œnotourisme, et de son Président Hervé Novelli, elles ont permis au Président du Centre-Val de Loire, François Bonneau, et à Eric Touron, représentant la Présidente des Pays de la Loire, de s’engager sur une Charte qui inscrit l’œnotourisme dans le programme d’actions interrégional initié au travers du contrat de destination Val de Loire.

 Par les 10 engagements résumés ci-dessous, le Val de Loire affirme ainsi clairement son ambition de devenir une destination oenotouristique de dimension internationale.

Les 10 engagements :

  • Partager et diffuser les éléments quantitatifs et qualitatifs, l’analyse et la veille quant à la perception de la destination Val de Loire par les clientèles, ainsi que leurs attentes en matière d’œnotourisme en s’appuyant sur les données de l’observatoire d’InterLoire et des données nationales
  •  Favoriser les « éductours » sur des destinations oenotouristiques inspirantes en France et à l’étranger. 
  • Accompagner les professionnels de la filière dans la montée en compétence (via des formations ou d’autres formats de sensibilisation/information/formation type MOOC) pour l’accueil et la mise en marché de l’œnotourisme (diversification et marketage de l’offre, promotion et commercialisation digitales…).  
  • Développer les synergies entre les différents sites de visites : châteaux, patrimoine, jardins, offres nature, domaines viticoles.
  • Créer des synergies entre la restauration et les acteurs de l’œnotourisme.  
  • Déployer de nouvelles prestations oenotouristiques en phase avec le positionnement « slow tourism », notamment le concept de vendanges touristiques. 
  • Identifier dans les parcours oenotouristiques les offres proposées par les domaines et caves touristiques engagés dans des démarches « biologiques » et/ou respectueuses de l’environnement. 
  • Renforcer les actions mutualisées de promotion à l’international en faveur de l’œnotourisme en Val de Loire en s’appuyant notamment sur les actions initiées par Atout France et les campagnes de promotion de l’œnotourisme portées par les interprofessions, le CRT Centre-Val de Loire et l’agence Solutions&Co.  
  • Articuler les opérations de promotion des vins du Val de Loire en France et à l’étranger avec les actions mutualisées de promotion de l’œnotourisme pour renforcer la notoriété du Val de Loire d’une part et augmenter également la notoriété et le référencement de la destination oenotouristique Val de Loire auprès des tour-opérateurs étrangers en renforçant les accueils et les relations presse sur la destination.
  • Créer des partenariats avec des sommeliers ou chefs français installés à l’étranger pour qu’ils soient ambassadeurs de la destination oenotouristique Val de Loire.

Lors du programme proposé aux professionnels du monde viticole et du tourisme, 3 tables rondes ont permis d’entendre les témoignages et échanger avec différents spécialistes :

– sur le positionnement de l’offre oenotouristique dans le Val de Loire et le lien indéniable qu’il existe entre les Châteaux de la Loire et le vignoble

– sur la nécessité pour tous les acteurs de bien se former afin d’optimiser son investissement dans l’œnotourisme. A ce propos, Sophie Martinez Almansa, en charge des formations Tourisme O’Centre au CRT, a évoqué le plan d’actions assez complet qui est proposé aux différents acteurs du tourisme et que l’on peut consulter sous le lien : http://www.formations-tourisme-centre.fr/.

Il y a dans ces propositions, un certain nombre de formations qui peinent à trouver leur public alors que le besoin se fait régulièrement sentir. Sophie Martinez Almansa (Tel. 02.38.79.95.91 – s.martinez@centre-valdeloire.org ) invite donc les personnes intéressées à ne pas hésiter de la contacter afin de trouver ensemble une formation adaptée.

– sur la perception du Val de Loire comme destination oenotouristique par la clientèle étrangère. A cette occasion, le témoignage d’Emil Volkov représentant le tour-opérateur britannique « The Winerist » a mis en valeur l’intérêt du potentiel régional et ses marges de développement.

2 autres temps forts ont complété cette journée :

– le CSO, Atout France et le Groupement National des Chaines hôtelières ont profité de ces Assises pour signer une convention visant à amplifier la commercialisation de la filière et encourager la « démocratisation » de l’œnotourisme. 

– Interloire a remis ses prix d’Excellence 2019 à 21 caves touristiques du vignoble du Val de Loire, dont pour le Centre-Val de Loire :

La Cave Monplaisir à Chinon, les Caves du Père Auguste à Civray de Touraine, le Château de l’Aulée à Azay-le-Rideau, le Château de Nitray à Athée sur Cher, Château Gaudrelle à Rochecorbon, Domaine Charles Pain à Panzou, Les vignobles du Paradis à La Roche Clermault, Chez Plou à Chargé, le Domaine de la Chapinière à Châteauvieux, le Domaine du Clos Roussely à Angé-sur-Cher.

Contact : Christophe Mouton : c.mouton@centre-valdeloire.org 

Hôtellerie de plein air : un bilan de fréquentation positif pour 2019
Bientôt un site Internet pour En roue libre !