Le Conseil Régional Centre-Val de Loire et le domaine de Chambord ont témoigné de leurs expériences lors de la remise du certificat « Itinéraire Culturel Européen » à la route européenne équestre de d’Artagnan à l’Assemblée Nationale le 1er décembre dernier.

Une centaine de représentants des provinces, régions, départements et hauts lieux historiques ont échangé sur la mise en tourisme et la valorisation culturelle de la Route Européenne d’Artagnan.

©Laurent SAVIGNAC_Conseil Régional Centre-Val de Loire & AERA

Fort de l’expérience réussie de « La Loire à Vélo » (plus d’1 million de visiteurs et 34 Millions d’euros de retombées économiques/an), la Région Centre-Val de Loire aurait pu se lancer dans la simple déclinaison de « La Loire à Cheval ». Mais nous avons été séduits dès l’origine par le projet des routes équestres de d’Artagnan que nous avons rejoint en 2014 dès la création de l’association.

Nous dépassons très largement le vecteur traditionnel de l’itinérance touristique à cheval. D’Artagnan est un double personnage à la fois historique (mousquetaire le plus proche de Louis XIV) et fictionnel (Alexandre DUMAS) qui va enrichir les expériences touristiques et culturelles.

Les Routes européennes de d’Artagnan en région Centre-Val de Loire

La Région Centre-Val de Loire fait partie des membres fondateurs de l’Association Européenne de la Route d’Artagnan (AREA) créée en 2014. Elle propose aux cavaliers et meneurs de tous niveaux une expérience à la fois équestre mais aussi de découverte de la diversité culturelle européenne, du patrimoine, de la gastronomie et de la variété des paysages dans 6 pays membres de l’Union européenne (Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Italie, Espagne). La Route sera également ouverte aux randonneurs cyclistes et pédestres. Avec une volonté toute particulière de l’ouvrir en région Centre-Val de Loire aux Gravel et Bike packing, les nouveaux aventuriers du vélo de pleine nature.

La région a piloté le volet touristique du consortium européen porté par Fédération Française d’Equitation avec l’élaboration d’un modèle de développement pour les projets de tourisme équestre européen.

Trois routes d’Artagnan concernent directement la Région Centre-Val-de-Loire :

  • « La route Royale, au service du Roi Louis XIV » est la route qu’a suivie d’Artagnan de sa Gascogne natale à Paris, elle passe par le Centre-Val de Loire, l’Île-de-France, les Hauts-de-France, traverse la Belgique jusqu’à Maastricht, aux Pays-Bas, où il est mort lors du siège de la ville en 1673. Ce tracé Nord/Sud va traverser les forêts d’Orléans et de Sologne, la Brenne et se poursuivre vers le Limousin.
  • « La route des cardinaux » qui s’appuie sur les déplacements du cardinal de Richelieu lors du siège de La Rochelle et du cardinal Mazarin à l’occasion du voyage de la cour vers le Midi pour le mariage de Louis XIV avec l’Infante d’Espagne en 1659-1660. Elle sera ligérienne entre Orléans et Tours pour s’orienter vers Richelieu et le Poitou.
  • « La Route de Pinerolo » qui suit le trajet de d’Artagnan accompagnant le Surintendant Fouquet, qu’il a arrêté à Nantespuis le conduit à Angers, Paris, Vincennes et jusqu’à la forteresse de Pignerol en Italie. Elle épousera toute la vallée de la Loire jusqu’à Nantes.

Le kilométrage des itinéraires sur le périmètre de la région CVL est estimé à plus de 800 km avec un aboutissement pour 2023.

Le Conseil régional est coordinateur et principal financeur des routes de d’Artagnan

La région a :

  • Contractualisé avec le Comité Régional d’Equitation Centre-Val de Loire (CRE) sur l’étude, l’aménagement, la numérisation, la valorisation touristique et la pérennisation des itinéraires.
  • Financé le CRE à hauteur de 70% pour la mise en œuvre des 260 premiers kilomètres des routes de d’Artagnan qui se croisent au domaine de Chambord dans le Loir-Cher.
  • Soutenu l’événement inaugural des routes de d’Artagnan des « 500 cavaliers pour les 500 ANS de Chambord » qui a réuni plus de 25 000 personnes le 30 juin 2019.

En 2021, un projet de coopération LEADER regroupant 10 territoires et la région a permis le recrutement d’une chargée de mission dédiée au projet pour une durée de 18 mois au Comité Régional d’Equitation afin d’assurer le développement territorial et touristique de la route.

Pour la saison 2022, les itinéraires vont couvrir l’intégralité du département de l’Indre (270 km) et du Loir-et-Cher et se poursuivre vers la Touraine et le Loiret.

Enfin, le site web cartographique national « Géocheval » qui identifie et valorise l’ensemble des itinéraires équestres touristiques avec ceux de d’Artagnan a été initié et expérimenté en région Centre-val de Loire avec un soutien financier auprès de la FFE en 2015, qui l’a ensuite déployé sur l’ensemble du territoire national.

Un projet innovant et inspirant

Le projet d’Artagnan est un modèle pour le tourisme de demain. Il a su s’inspirer et capitaliser les acquis du développement des itinérances pédestre et cyclotouristique et surtout s’enrichir de volets culturels, historique et pédagogique. Nous construisons une sorte d’escape game avec la réalité augmentée et active de nos territoires, des habitants et de leur histoire.

Toutes les régions de France ont été invités à rejoindre ce projet novateur en l’inscrivant dans les stratégies de développement touristique qui sont en cours d’élaboration.

Enfin, le plan « Destination France » récemment adopté par le gouvernement, affiche l’ambition d’encourager le développement touristique des 32 itinéraires culturels européens français avec la route européenne de d’Artagnan.

Pour en savoir plus sur la route équestre de d’Artagnan :
https://www.route-dartagnan.eu/

Bilan provisoire du tourisme pour 2021